Les enjeux du bassin versant

Le diagnostic réalisé dans le cadre du S.A.G.E. fait apparaître un état de santé plutôt médiocre du bassin de l’Armançon.

Comme pour un être vivant, les dysfonctionnements du « système rivière Armançon » forment un tout et sont d’autant plus menaçants qu’ils sont intimement liés.

Voici les symptômes :

La dégradation progressive de la qualité des eaux superficielles et souterraines

Extrait du contrôle sanitaire effectuée par la DDASS sur 2 captages de Côte d’Or : L’eau brute prélevée détient des concentrations en nitrates et en pesticides supérieures aux valeurs limites réglementaires.


La qualité des eaux superficielles et souterraines s'est progressivement dégradée, avec en ligne de mire :

- les nitrates et les produits phytosanitaires (ou pesticides) à des teneurs importantes sur l’ensemble du bassin versant,
- le phosphore et l’azote en tête de bassin,
- les substances toxiques, notamment les hydrocarbures et les métaux lourds.

La disponibilité des ressources en eaux superficielles et souterraines ponctuellement insuffisante

L’Armançon à sec à l’aval du barrage d’Aisy en juin 2002
La disponibilité des ressources en eaux superficielles et souterraines est ponctuellement insuffisante pour :

- garantir les fonctionnalités des milieux aquatiques et humides,
- satisfaire aux besoins humains (l’eau potable, l’agriculture, l’industrie, le canal de Bourgogne).

Le risque d’inondation

En mars 2001, la Brenne inonde sa vallée et la commune de Montbard (Côte d’Or)
Le risque d’inondation est présent sur l’ensemble du bassin :

- à l’amont, par débordement et par ruissellement, dans les vallées des cours d’eau principaux et des petits affluents;
- à l’aval, principalement par débordement, sur les communes riveraines de l’Armançon et de l’Armance.

L'appauvrissement des milieux aquatiques et humides

La chenalisation des cours d’eau et le drainage des zones humides ont des impacts parfois irréversibles sur les ressources en eau et les milieux aquatiques.
L’appauvrissement des milieux aquatiques et humides se traduit par :

- La dégradation et l’artificialisation des habitats (le lit mineur des cours d’eau, les berges, les zones humides, les bras morts…);

- L’uniformisation des espèces, notamment la disparition des espèces polluo-sensibles et la prédominance des espèces dites tolérantes.
Des actions qui peuvent paraître bénignes comme l’introduction d’espèces « exotiques » (ici le ragondin) ont également des conséquences néfastes sur les cours d’eau et leur biodiversité.Autre espèce insavive présente sur le bassin : L’écrevisse « signal » de CalifornieCertains déséquilibres comme l’eutrophisation (le développement excessif de la végétation aquatique) gagnent de nombreuses rivières (comme le ru de Fontenay)

    • Réunions de secteur :

      Découvrez votre équipe GEMAPI et ses projets lors des prochaines réunions :

       

      • Brenne-Oze-Ozerain :

      Lundi 15 novembre 2018 à 18h00 à Vitteaux (Salle Guéniot).

      • Armance Créanton :

      Mardi 27 novembre 2018 à 18h00 à Lasson (salle communale).

      •  Armançon aval :

      Mercredi 28 novembre 2018 à 18h00 à Rebourseaux (Vergigny) - (salle communale - mairie).

      • Armançon amont :

      Jeudi 29 novembre 2018 à 18h00 à Semur-en-Auxois (Salle Ciney - Mairie)

       


      A vos agendas

      Le prochain Comité Syndical du Syndicat Mixte du Bassin Versant de l'Armançon se réunira le jeudi 13 décembre 2018 à 18 h 30 à la Salle Polyvalente d'Ancy-le-Franc

      Marchés en cours

      Les marchés actuels sont indiqués dans la rubrique "marchés en cours"

      Le blog du SMBVA

      http://www.rivieresvivantes-seineamont.fr/

      Consultez le Rapport d'Activité 2017 du SMBVA!

      Le Rapport d'Activité 2017, c'est ici.




Pour vous tenir informé de
l'actu du SIRTAVA :
S.I.R.T.A.V.A., 58 ter rue Vaucorbe 89700 Tonnerre - Nous contacter